La MJC ( Maison des Jeunes et de la Culture

La MJC ( Maison des Jeunes et de la Culture

 

La MJC ( Maison des Jeunes et de la Culture Et TIC Africa-Cybervillage   lancent les premières « Fabriques Numériques » au Cameroun

 
S’il est vrai que les deux grandes problématiques du numérique en Afrique sont la réduction de la fracture numérique et le développement des contenus locaux, il n’en demeure pas moins vrai que Le transfert de technologies et de compétences sera un grand atout pour relever ces défis…

Il semble que moins de 30% de la population africaines au sud du Sahara est connectée à l’Internet à ce jour.

Et selon la Ministre béninoise  en charge du numérique et des télécommunications, il n’existe même 4% des contenus africains sur Internet….

Il est impératif d’inverser les sens du vecteur pour agir et faire bouger les choses. Conscient donc de cet état de fait, la Maison des Jeunes et de la Culture de Douala, qui est une structure d’accompagnement du COE, et TIC Africa / Cybervillage se mettent ensemble pour la création des « Fabriques Numériques » au Cameroun. 

Le but ici est de former  ou mieux de réaliser le transfert de technologies et de compétences dans le numérique en faveur de la jeunesse Cameroun. Et ceci en un très relativement cours.  Il est claire que plusieurs jeunes de nos jours sont plus attirés par l’acquisition des  diplômes dans les grandes écoles élitistes et les universités. Mais malheureusement très peu ont des compétences au terme de leur formation académique. Ce qui est un véritable « casse-tête » pour les parents qui financent les études  et pour eux mêmes qui sont très souvent frustrés devant la dextérité des codeurs et techniciens passionnés ( et même autodidactes) :  D’où le problème de la professionnalisation des enseignements  qui  se pose dans presque toutes les écoles d’ingénieurs, dans les universités et les filières professionnelles. Il est donc question dans les « Fabriques Numériques » de mettre l’accent sur les compétences et non  sur les diplômes.

L’expertise de  TIC Africa / Cybertvillage a donc été mis à contribution  à cette fin, afin de permettre au plus grand nombre de jeunes d’avoir accès aux compétences numériques et d’être autonome au terme de la formation. 


Le principal but ici est certes la réduction de la fracture numérique et la contribution  au développement des contenu locaux africains.  

Précisons ici que TIC Africa / Cybervillage n’est pas à sa première expérience dans ce genre de pratique. Leurs très célèbre Ateliers Cybervillage et Camps Numérique  ont bien fait parler d’eux en Afrique. Ils ont été cité par plusieurs structures de la société civile comme bonnes pratiques de transfert de technologies et de compétences.

La Première promotion démarre les cours le 30 Octobre à MJC COE Douala ( Sacré-Cœur New-bell)Les formations / Ateliers disponibles déjà
– Technicien et Installateur réseau sans fil ( Wifi)
– Développeur de contenus locaux ( Web et applications mobiles)
– Technicien en Robotique et domotique
– Blogueur Africain

Cet article a 1 commentaire

  1. Hi, this is a comment.
    To get started with moderating, editing, and deleting comments, please visit the Comments screen in the dashboard.
    Commenter avatars come from Gravatar.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier